Le P’tit Gars de la Semaine : Guy Gallopin

Publié le 06/04/2012 - Club / Pros

Chaque semaine, le site vous présentera, via un court entretien, un coureur de la structure. Pros, Dames, Elite ou enfant de l’école de vélo, chacun aura sa place dans cette chronique.
Cette semaine, nous vous proposons l’entretien réalisé avec Guy Gallopin, Directeur Sportif adjoint de l’Equipe Professionnelle.

Est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

Guy Gallopin, j’ai fais 10 années de cyclisme pro, j’ai participe à 7 Tour de France, et 3 Tour d’Espagne. Directeur Sportif adjoint à Auber.

Qu’est ce qui te fait vibrer dans le vélo ?

Qu’importe la catégorie, c’est trouver des coureurs motivés, qui acceptent que pour progresser dans le vélo, comme dans la vie, il faut savoir entendre ses défauts, les accepter et les travailler. Mon rêve c’est d’avoir un groupe de 10 coureurs résidants dans la même region, pouvoir les voir au minimum 2 fois par semaine, faire des entraînements groupés, les voir le lendemain d’un course  pour un debriefing, pour le massage, pour le planning de la semaine… les connaître au quotidien !
J’ai du mal a comprendre les entraînements par mail. Je pense que cela doit fonctionner quelques mois, mais après… je m’interroge.
Le comportement au quotidien est pour moi essentiel.

Quel est ton meilleur souvenir sur le vélo ? Ton meilleur souvenir comme Directeur Sportif ?

Ce sont les années que j’ai fais avec Sean KELLY, meilleur coureur au monde pendant plusieurs années. Il m’a appris le plaisir du vélo, la différence entre les amateurs et les pros, mais dans tous les cas que le vélo reste un sport et non un métier. Il faut aimer le vélo avant tout.
Comme directeur sportif, c’est trouver des coureurs qui « jouent », qui comprennent la course. Là, je m’amuse et les résultats c’est très largement derrière. Un jeune coureur qui accepte tout de suite ses défauts, qui les travaille longuement sans s’occuper des autres, ça paie. Ce coureur, s’il veut passer pro, on est là pour l’aider. Un coureur comme Serkan Olgun (un junior du club), me plait dans sa façon d’appréhender le vélo, il  a compris ça et c’est pour ça qu’il progresse.

Comment est-ce que tu vois la saison en cours ? Quels premiers bilans tirer ? Et pour la suite ?

J’ai vu une équipe qui n’a jamais baissé les bras malgré qu’en face de nous, nous avons des vainqueurs de Tours de France, de Paris-Roubaix. Et ça paie !

Si tu devais cocher un objectif pour 2012, ce serait quoi ?

On peut jouer quelque chose au championnat de France, on a l’équipe qu’il faut. On n’a pas de complexe et ça j’aime.

Si tu devais décrire Auber93, tu dirais quoi ?

Avant d’être a AUBER93, j’étais à Corbeil-Essonnes et nous étions concurrents. Il n’y a jamais de coups tordus entre nous, parce qu’AUBER93 c’est la crédibilité. Dans le cyclisme, on rencontre toujours les mêmes, et AUBER c’est la référence dans toutes les courses. AUBER93 est présent depuis 19 ans à ce niveau, ça n’est pas un hasard.

Partager cette actualité

Ne ratez rien de l'actualité de nos équipes

Nos Partenaires

Ils nous soutiennent

aubervilliers
HP-WHITE
Seine-Saint-Denis
MAVIC-LOGO
Logo-FUJI
dmtex-WHITE

2019 © St Michel - Auber93 / CMA93, tous droits réservés, sauf mention contraire