Kévin Le Cunff a vite appris

En janvier 2017, Kévin Le Cunff s’apprêtait à épingler son premier dossard professionnel à l’occasion du GP La Marseillaise. Il nous confiait « une grosse appréhension ». Pourtant, rapidement les premiers résultats sont arrivés, avec notamment une 5ème place au Tro Bro Léon et aux Boucles de l’Aulne… qu’il remportera l’année suivante. Un apprentissage rapide pour ce coureur francilien au parcours atypique. A quelques jours de débuter sa troisième saison chez les Pros (et sous nos couleurs), petit entretien avec Kévin Le Cunff ⮧

De 3ème caté à pro en 3 saisons

J’ai commencé le vélo un peu par hasard. J’aimais faire du VTT avec les potes et j’ai eu envie d’essayer dans un petit club. J’y ai pratiqué le VTT de 13 à 21 ans en loisirs. J’ai ensuite essayé la route, mais j’ai enchaîné les problèmes. Au point de tout arrêter pendant 4 ans. Pendant cette période sans vélo, j’ai pratiqué le kick boxing. En 2014, j’ai repris le vélo en 3ème catégorie. Jusqu’à passer pro en 2017 pro à Auber, après un passage dans la réserve. D’ailleurs je n’étais pas venu à Auber pour passer pro, mais pour retrouver une équipe structurée de proximité. Yves Prévost (dont je suis ami), qui est le DS de la réserve, habite à 20 minutes de chez moi. C’était très pratique. A mon passage chez les pros, en 2017, c’était plutôt de la découverte, avec quelques Top 5. L’an dernier, c’était différent, je me suis dit que je devais prendre plus de risques pour gagner [ce qu’il a fait en remportant Les Boucles de l’Aulne, manche de Coupe de France, en 2017].

Photo Thomas Maheux

Le classement général de la Coupe de France ?

Pour l’instant je ne préfère ne pas y penser. Je vais prendre le départ de chaque manche pour gagner. Après, si le classement à la mi-saison est bon, pourquoi pas jouer le général.

L’équipe et le calendrier 2019

L’équipe pro 2019 est très solidaire, avec un niveau homogène. Je pense qu’on va pouvoir tenter des choses ensemble. Côté calendrier, cela reste plus ou moins le même. Il nous plait et nous correspond. Il y a quand même l’ajout de la Sarthe. C’est une bonne chose pour nous.

Ce qui le fait vibrer

Ce qui me fait vibrer, c’est d’être encore là pour jouer la gagne, et bien sûr de gagner. Bon, chez les pros, ça n’arrivent pas souvent 😂

La course qu’il rêve de disputer

La Flèche Wallonne

Un rituel ?

Le petit espresso à 20 minutes du départ. C’est obligatoire 🙂

 

Partager cette actualité

Ne ratez rien de l'actualité de nos équipes

Nos Partenaires

Ils nous soutiennent

aubervilliers
HP-WHITE
Seine-Saint-Denis
MAVIC-LOGO
Logo-FUJI
dmtex-WHITE

2019 © St Michel - Auber93 / CMA93, tous droits réservés, sauf mention contraire