Bessèges : Une équipe soudée, mais privée d’atouts


De mercredi à dimanche dernier, notre équipe pro disputait l’Etoile de Bessèges 2.1, première course par étapes de la saison. 

Deux jours avant que l’épreuve ne s’élance, la nouvelle tombait : Yoann Paillot, successivement 3ème et 6ème de la course Gardoise grâce à ces qualités contre-la-montre, ne pourrait pas en prendre le départ. Un véritable coup dur pour l’équipe, tant ce premier rendez-vous est crucial pour Yoann avec ce chrono final qui façonne le classement général. La première journée confirmera que cette édition 2020 sera un cru de costauds, avec une journée marquée par des bordures, un vent très violent et l’ascension répétée de la Côte de la Tour. Dans cette bataille inaugurale, nos coureurs auront été présents et Flavien Maurelet ira chercher un joli top 10 sur une étape franchement musclée. Mais les ennuis ne s’arrêtèrent pas là : Adrien Guillonnet, victime d’une chute, parviendra à rallier l’arrivée, blessé. S’il bouclera également l’étape du lendemain, il sera pourtant non partant le vendredi, gêné par un poignet douloureux. Les examens médicaux révéleront une fracture du pisiforme et un arrêt forcé jusqu’à nouvel ordre. Après Yoann, la blessure d’Adrien éliminera un autre spécialiste – grimpeur celui-ci – avant une étape du samedi dotée d’une difficile arrivée en côte. Un nouveau coup dur pour notre équipe, mais qui ne doit pas occulter l’envie de cette équipe soudée.

Flavien Maurelet :
Lors de la première étape, ça frottait beaucoup. Mais vu que les sensations étaient bonne, je me suis fait plaisir. C’est juste dommage d’avoir fait un violent effort pour rentrer sur le petit groupe à 3 ou 4 kilomètres de l’arrivée, ce qui me coûte sûrement un podium… Après, je n’ai pas de regret, car je pense avoir couru juste. Ensuite, les autres étapes se sont bien déroulées, et les gars m’ont bien épaulé. C’était vraiment plaisant, même si sur la dernière étape en ligne, j’ai craqué au pied du Mont Bouquet. Les jambes ne répondaient plus.

A la 10ème place de Flavien Maurelet lors de la première étape, s’ajoutent deux belles tentatives de Morne Van Niekerk, à l’attaque le jeudi et le samedi. Comme à son habitude, notre coureur sud-africain aura marqué par son panache jusqu’au-boutiste, à la lutte avec les coureurs du World Tour venus préparer les classiques.

Nos coureurs achèvent l’épreuve avec le sentiment d’avoir bien bossé dans un contexte très concurrentiel, avant d’aborder avec envie le Tour de La Provence (2.Pro) cette semaine.

Flavien Maurelet :
Ce que je retiens ? C’est la bonne dynamique de l’équipe ! Tous les gars étaient mobilisés à 200% sur les objectifs qu’on se fixait au briefing. Tout le monde a un très bon niveau et l’ambiance était excellente. C’était vraiment une bonne semaine pour le groupe.

Partager cette actualité

Ne ratez rien de l'actualité de nos équipes

Nos Partenaires

Ils nous soutiennent

aubervilliers
HP-WHITE
Seine-Saint-Denis
MAVIC-LOGO
Ridley
dmtex-WHITE

2019 © St Michel - Auber93 / CMA93, tous droits réservés, sauf mention contraire