3 choses à retenir du GP La Marseillaise

Le résumé de la course :

Hier, nos coureurs pros disputaient leur première course 2019, le Grand Prix La Marseillaise. Un départ mené tambours battants, et une échappée qui met du temps à se décider. Nicolas Baldo et Morné Van Niekerk qui sont de tous les coups, et finalement 4 hommes en tête, dont Morné. Comptant jusqu’à 7 minutes d’avance, ce groupe donnera du fil à retordre au peloton. Morné Van Niekerk, néo-pro, effectuait là sa première course professionnelle. Probablement un peu trop généreux à l’avant, il paiera à 30 kilomètres de l’arrivée efforts consentis pour animer cette échappée. A deux kilomètre du sommet du Pas d’Oullier (le final ayant été modifié à cause du fort vent et amputé de la Route des Crêtes), Morné sera décroché de ce qui n’était plus qu’un trio. Les deux hommes de tête fileront vers la victoire, à la lutte face à un maigre peloton d’une trentaine d’unité en prise avec le vent défavorable. Au prix d’un gros travail collectif, nos coureurs viendront chercher la 9ème place avec Kévin Le Cunff et la 15ème avec Anthony Maldonado.

Les 3 choses à retenir :

1 – L’équipe a bien bossé cet hiver

Véritable test chaque année, le Grand Prix La Marseillaise donne son verdict, toujours un peu redouté, quant à la préparation hivernale. Un peu comme un examen, où le résultat dépend de soi, mais également de la qualité des adversaires, et de la difficulté de l’exercice qui se présente. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que nos coureurs peuvent mesurer la qualité du travail hivernal : chacun a tenu son rôle avec application, fort du bon boulot réalisé. Nicolas Baldo et Morné Van Niekerk avaient pour mission de cibler les échappées de début de journée. Mission accomplie, tant ils auront été actifs et récompensés par la présence à l’avant – et dans « la bonne » – de notre néo-pro Sud-africain.
Dans le peloton, nos coureurs ont toujours travaillé groupé, en deuxième rideau derrière les formations qui assuraient la poursuite derrière l’échappée. Et au moment où la course se durcissait, de protéger au mieux Anthony Maldonado pour le sprint, et Kévin Le Cunff dont on connait les qualités de puncheur. Le gros effort effectué par Yoann Paillot pour ramener Anthony Maldonado dans le Col de la Gineste, après que celui-ci ait été envoyé dans le bas côté par une forte rafale de vent, aura témoigné de cet état de forme.

2 – L’envie est là

Pas simplement prêts physiquement, nos coureurs ont montré leur envie de peser sur la course – en témoigne le coup de gaz de Morné Van Niekerk pour rejoindre la bonne échappée – et de bosser ensemble. Solidaire, le groupe a su se mobiliser collectivement pour figurer au mieux dans le final.

3 – La rentrée est réussie

Ce premier test, La Marseillaise, a rendu son verdict. Les coureurs ont bien bossé cet hiver et ils sont présents collectivement. Résultat, une belle première devant pour notre néo-pro Morné Van Niekerk, auquel il n’aura manqué qu’un peu d’expérience pour aller jouer la victoire, et un groupe soudé pour aller chercher les places d’honneur. Arrivant pour la 3ème place, Kévin Le Cunff se classe 9ème, et Anthony Maldonado 15ème. Au classement général de la Coupe de France après la première manche, nous figurons à la 5ème place.

Classement :

Partager cette actualité

Ne ratez rien de l'actualité de nos équipes

Nos Partenaires

Ils nous soutiennent

aubervilliers
HP-WHITE
Seine-Saint-Denis
MAVIC-LOGO
Logo-FUJI
dmtex-WHITE

2019 © St Michel - Auber93 / CMA93, tous droits réservés, sauf mention contraire