Pros

4 avril 2017

« Un beau début de saison » – Flavien Dassonville

Deux jours après sa victoire sur la Roue Tourangelle, Flavien Dassonville livre sa réaction.

Comment as-tu abordé ces derniers kilomètres ?

Les attaquants sont de moins en moins récompensés. Il y a peu d’occasions durant la saison de faire partie d’une échappée qui se joue la gagne ! J’ai abordé les derniers kilomètres avec pas mal de pression. Je n’avais pas envie de terminer 2eme ou 3eme. J’ai donc pris le risque de ne plus collaborer dans les 3 derniers kilomètres afin de tout miser sur le sprint. Ca a été un pari gagnant.

Quel regard portes-tu sur ton début de saison ? Sur celui de l’équipe ?

Mon début de saison est bon avec ces 2 victoires (Flavien avait remporté le Prix de Buxerolles en Elite-Nationale il y a quelques semaines – ndlr) et ma 9eme place sur la Classic Loire-Atlantique. Ces résultats ont rattrapés ma déception des premières courses où la forme était correcte, mais sans pour autant pouvoir « peser » sur un final de course. Ma forme s’améliore vraiment de week-end en week-end.
L’équipe effectue quant à elle un beau début de saison. Nous ne nous sommes pas beaucoup loupés sur les courses, jusqu’ici. Le collectif est homogène, avec une bonne ambiance !

Quels sont tes grands rendez-vous à venir ?

Mes principaux objectifs de la saison restent le Trobroleon qui a lieu ce 17 avril, puis le Tour de Bretagne et les 4 Jours de Dunkerque.

Cette victoire te place à la 2ème position de la Coupe de France. Cela pourrait devenir un objectif ?

Je ne pense pas en faire un objectif, car il faut être un minimum sprinter pour marquer des points dans les 10 premiers de chaque manche. Mais si j’effectue de beaux résultats sur certaines manches, je changerais peut être d’avis ! (rires)

Un mot sur ce trophée un peu particulier (une chèvre) que tu as reçu pour ta victoire à sur la Roue Tourangelle ?

C’est original comme trophée ! Après, il faut s’en occuper à 100% pour ne pas la rendre malheureuse. Avec deux chiens à la maison, c’est difficile pour moi de la garder. C’est donc Romain Feillu qui va la prendre dans son gîte, je passerai la voir de temps en temps. Ca fait plaisir !